Adam 
Le Jour








   — Ève    
La Nuit


︎

Paris Plage


Oh quand j’essaie
De clôre mes paupières
À chaque minute admise
C’est le soleil ou toi
Comme tu préfères
Qui vient me claquer la bise
Oui mais toi tu restes assise
Regardant monter la Seine

Là, de la sève
Coule sous la Seine
Où tes rêveries sont reines
Les deux mains sous vent
Les deux pieds sous terre
Et les pensées dans les airs
Tu t’isoles sous parasol
Seule son ombre te console

En voyage à Paris
Passent les âges, Paris
Pâles visages, Paris
Page à page, Paris
Paris Plage


Quand tes humeurs
Redoublent de douceur
Et qu’on finit par s’étendre
Haut dans l’azur
Plane les remords
Mais tu ne veux rien entendre
Et tu clames un idéal
Dans une chaleur boréale

Tard dans l’histoire
Quand tu t’apercevras
Que le bonheur n’était ailleurs
Oh souviens-toi
Que Paris plage n’est
Qu’à une demi-heure
Trois-quart d’heure
Et qu’on peut tous s’y baigner
Nos chagrins sur le côté

Cette chanson mêle des flux parisiens et méditerrannéens, confond le quotidien et les vacances, installe une nostalgie de la vie de tous les jours, éblouie par le soleil du Sud.

Loudovica Le Ny, jeune artiste franco-japonaise, a filmé des instants de vie sur les plages françaises et italiennes, des discussions, des baignades. À travers la longue vue, on épie le sable sur les fesses, la fragilité des pieds sur les galets, mais aussi nos iPhones qui ne nous quittent plus.

De l’enfance à la vieillesse, les âges passent et la tendresse reste. Les mains qui s’amusaient finissent par se serrer pour toujours.

Exploration d’une mélancolie française aux sonorités dream-pop, sauce Éric Rohmer.


︎︎︎︎